Au cours de mon dernier voyage en Asie du Sud-Est, j'ai passé 2 semaines à grimper à Thakhek, au Laos.

J'en avais déjà entendu parlé en 2009, lors de mon précédent voyage, mais à l'époque ce n'était qu'une rumeur dans les forums: “une vallée enchantée a été découverte par un couple d'Allemands et ils cherchent du monde pour les aider à équiper”.

7 ans plus tard, la rumeur n'en est plus une ! Quasiment 300 voies ont été ouvertes, ainsi que des bungalows et deux restaurants qui accueillent jusqu'à 100 grimpeurs du monde entier. L'équipe de  Green Climber Home a réussi à obtenir les permis en s'associant à une entreprise locale qui promeut le tourisme sportif au Laos: Green Dicovery Laos.

Voici mon retour d'expérience et les 10 raisons pour lesquelles Thakek est indéniablement un nouveau site majeur d'Asie du Sud-Est. Certains parlent même du remplaçant de l'emblématique Krabi Tonsai, en Thailande ! A inscrire sur ta liste de “Climbing-trips à faire d'urgence” 😉

#1 – Le Laos, un pays à découvrir

laos thakhek grimpe trip decouverte voyage escalade

Les locaux sont d'une gentillesse admirable. Le tourisme n'est pas encore hyper-développé dans le sud du pays et les Laotiens sont curieux et amusés de nous voir. Ils sont toujours prêts à aider et ont un sens du service qu'on aimerait bien avoir en France ! En plus, comme le Laos est un ancien protectorat Français, il n'est pas rare de rencontrer des personnes âgées qui maitrisent notre langue 🙂

#2 – Thakhek, une villle en dehors du circuit touristique… mais pas trop

Le spot de grimpe se situe à moins de 15km de la ville de Thakhek, charmante petite bourgade accrochée au bord du Mékong. Ici on se trouve sur l'axe de tourisme Nord-Sud et du coup il est très facile de se loger, de se ravitailler et de faire la rencontre d'autres travelers. La ville est facile d'accès, en avion, en train ou en bus, depuis Bangkok, Ventiane (capitale du Laos) et Siem Reap (Cambodge).

#3 – La météo est clémente pour la grimpe

thakhek laos escalade grimpe paroi falaise roche soleil météoLe climat est tropical, avec une saison des pluies qui empêche de grimper de mai-juin à octobre (la vallée est inondée). Le reste de l'année, de novembre à avril, il fait entre 20 et 30°C et relativement sec. Quand j'y étais autour de Noël et du nouvel an, il faisait frais et sec les matins, et parfois même toute la journée les jours de vent. Un temps idéal pour grimper ! En plus la majorité des secteurs sont à l'ombre l'après-midi.

escalade thakhek roche devers grimpe

#4 – La roche est incroyable !

On retrouve ce type de calcaire qui a fait la renommée de la Thailande (entre autres): Des stalactites, des tufas, un grip à couper le souffle, de la dalle (pas beaucoup), du vertical, du dévers (beaucoup) et du toit (énorme !). Ici on grimpe “en 3D” c'est à dire qu'il faut parfois regarder derrière soi pour trouver la suite de la voie. Et ce qui est génial c'est qu'il y en a pour tous les niveaux: il y a tellement de bonnes prises qu'on peut enchaîner 30m de dévers en restant dans le 6a ou 6b ! Sur les 300 voies, il y en a tout autant dans le 5-6 que dans le 7-8, ainsi que quelques grande-voies d'une centaine de mètres. Et un potentiel d'ouverture dont personne n'a encore vu les limites !

thakhek laos escalade grimpe tufa calcaire prise

escalade thakhek laos tuffa stalagtite devers calcaire

grimpe thakhek toit 6a devers facile escalade

“Beginner's Roof”: un 6a pour se faire les bras !

#5 – Quasiment pas de marche d'approche

Ca paraît négligeable mais ça ne l'est pas. Ici les marches d'approche les plus longues sont de 20mn sur du plat… et encore ça c'est si tu marches lentement !

thakhek bière organisation escalade grimpe

Le chemin du retour est aussi balisé 😉

thakhek marche approche pont corde rivière vallée escalade

thakhek marche approche pont slack line corde escalade

#6 – L'équipement est globalement bon

Les voies les plus vieilles n'ont que 4 ou 5 ans. Les points sont rapprochés mais sans non plus tomber dans l'équipement “façon salle de grimpe”.  Dans le gros toit en revanche, les dégaines restent à demeure (fixées par un maillon rapide sur chaque point), ce qui pourrait gêner les puristes, mais qui est bien pratique pour les autres 😉 La seule chose qui m'a surpris sont les relais qui sont constitués de deux points reliés par une corde (voir cet article). Pour équiper une moulinette il faut mettre un mousqueton à vis sur chaque point et passer la corde dedans. Pour la descente, on peut passer la corde dans un seul maillon rapide et se faire mouliner; ou on peut descendre en rappel et utiliser cette manip de réchappe si on ne veut pas faire confiance à la corde en place pour assurer la redondance (ce que je fais).

#7 – Les cotations sont honnêtes

Contrairement à d'autres sites ailleurs en Asie du sud-est, comme Tonsai en Thailande où les cotations sont “gentilles”, ici les cotations sont… honnêtes. Ce qui veut dire que si tu grimpes du 6b en France tu ne feras pas du 7a ici, désolé 😉

thakhek laos cotation grimpe escalade

Une voie qui met en confiance (en fait c'est un 5b) !

#8 – L'organisation… à l'Allemande 🙂

Ici tout a été pensé, construit et organisé par des Allemands, et sans vouloir tomber dans les clichés, ça se voit … ça tourne bien ! On peut réserver à l'avance, on mange bien (même si c'est un peu plus cher qu'en ville), la bière est toujours fraîche, et le staff est présent pour répondre aux questions si besoin.

thakhek laos escalade green climbers house grimpe

Pour plus d'infos, visite le site de Green Climbers Home.

#9 – L'ambiance de grimpeurs

Si tu as déjà visité des spots de grimpe à l'étranger tu sais ce que c'est: ici ça parle, mange, boit, dort… bref, ça vie escalade ! Pendant la haute saison (vacances de Noël), c'est jusqu'à 100 grimpeurs et grimpeuses du monde entier et de tous les âges qui se retrouvent dans les deux restaurants faits de bois et de matelas. Tout le monde se parle, l'ambiance est à la fois sportive et festive… et les soirées à refaire le monde autour des slack-lines (et des terrains de pétanque) sont monnaie courante 😉

escalade thakhek laos grimpe voyage rencontre travelers climbers trip

#10 – Le sticky-rice 🙂

Si tu n'aimes pas la nourriture asiatique tu pourras quand même manger car la carte est en partie composée de plats “européens”. Et si tu aimes la nourriture asiatique, tu vas te régaler ! Les chefs (Laotiennes) préparent deux fois par jour tous les standards de la nourriture Laotienne (curry, lap, etc.). C'est plus cher qu'en ville, mais c'est au pied des voies, et tu peux même être servi dans des boites pour repartir grimper direct !

et même #11 … Les jours de repos !

Sans parler des nombreuses slack-lines et des hamacs, il y a beaucoup à faire les jours de repos. Il est très facile de louer une moto et de partir à la découverte des vallées voisines, où se nichent des grottes impressionnantes, des lacs, et des bouddhas. La boucle touristique complète à moto au départ de Thakhek prend entre 3 et 4 jours.

S'offrir un bon massage suivi par une Beerlao au coucher du soleil au bord du Mékong est aussi une activité officielle des jours de repos. 😉

thakhek laos escalade grimpe mekong

MATOS DE GRIMPE: prévoir une corde de 80m pour passer partout. Le matos peut aussi être loué sur place (et le casque est offert !).

Fabien