Note : ma nouvelle formation [TECHNIQUES DE GRIMPE] ouvre ses portes jusqu’au dimanche, clique ici pour en savoir plus si le sujet t’intéresse.


Un article un peu particulier aujourd’hui… on va parler de théorie d’apprentissage.

Quand j’ai commencé à m’intéresser à la technique en escalade et à comment la transmettre de manière efficace, je me suis vite rendu compte de 2 choses :

  1.  la technique en escalade est Vaste
  2. la technique en escalade est Contre-intuitive

C’est ce qui rend la tâche difficile…

J’ai plongé le nez dans les bouquins sur l’apprentissage, notamment au niveau corporel. J’ai croisé les infos avec mes propres expériences et quelques bons livres de grimpe.

Et j’ai mis au point une méthode adaptée à l’apprentissage d’un geste, d’un mouvement, d’une position en escalade. Pour, en finalité, que la technique devienne un Réflexe.

escalade-technique-reflexe-methode-compare-grimpe-a-vue2

Cette méthode n’a rien de magique, rien de fou. Pourtant, la majorité des grimpeurs ne prennent pas le temps ne serait-ce que de Comprendre pourquoi une technique marche et dans quelle(s) configuration(s).

Plongeons un peu dans la théorie (simplifiée !).
Je te donne bien évidemment des clés d’application concrètes de cette méthode.

1. Compréhension d’une technique

C’est certainement l’étape la plus importante.

Pour Guy Sonnois, la compréhension est le geste mental le plus complexe.  C’est elle qui détermine la réussite de tous les autres gestes de l’apprentissage.

Et il faut dire que la compréhension amène aussi une satisfaction, quelque chose de grisant.

Pour Comprendre quelque chose, il faut premièrement le traduire dans notre langue mentale. Par exemple, imaginons que tu souhaites comprendre la technique de la Carre externe :

technique-grimpe-a-vue-carre-methode-compare

Selon les préférences de fonctionnement de ton cerveau, il sera plus ou moins sensible aux informations liées :

  • à l’espace : en visualisant l’agencement des prises, leur forme, la position du grimpeur, la force appliquée sur les prises.
  • au temps : en déroulant le mouvement comme une suite chronologique de petites étapes, bien ordonnée. (je place mon pied sur la prise, le poids de mon corps est transféré, je peux libérer ma main, etc.)
  • au mouvement : en ressentant l’effet du mouvement sur toutes les parties du corps (sensations dans les pieds, les mains, localisation du poids du corps et des forces exercées, etc.)

Le mieux est encore de combiner les 3.

Un exercice pour progresser dans ta technique d’escalade

Tu peux déjà t’exercer en grimpant une voie de chauffe :

Tente d’apprendre une série de 5-6 mouvements par coeur :

1/ Grimpe une première fois en te focalisant sur les informations liées à l’espaceTente de répéter la voie les yeux fermés ;

2/ Grimpe une deuxième fois en te focalisant sur les informations liées au temps (à l’ordre des mouvements) –Tente de répéter la voie les yeux fermés et note la différence ;

3/ Grimpe une troisième fois en te focalisant sur les informations liées au mouvement (à ce qu’il se passe dans ton corps, où s’appliquent les forces) -Tente de répéter la voie les yeux fermés et note la différence.

 

Ce qu’il faut retenir :

Quand on te montre une technique, tente de la comprendre – même si ce n’est qu’expérimental. Prends conscience des forces en jeu, découpe-là en étapes visuelles ou chronologiques. Bref, décortique et permets à ton cerveau de comprendre. Parce qu’il aime ça ! 😉

Il y a une dizaine de mécanismes physiques simples qui entrent en jeu dans la Technique en escalade.

C’est ce que j’appelle les Grands Principes.

Pour moi, c’est primordial d’avoir une connaissance de ces Grands Principes (qui reviennent souvent) pour pouvoir comprendre la majorité des techniques et en finalité, les assimiler.
Ils regroupent une dizaine de notions comme : la position du centre de gravité, la directionnalité des prises, la position de moindre effort, le transfert du poids, etc.

Clique ici si tu veux découvrir et maitrises ces Grands Principes.

2. Assimilation d’une technique

Une fois que tu as compris les mécanismes sous-jacents d’une technique, que tu as compris son fonctionnement selon le(s) cadre(s) qui te correspond(ent) (espace, temps, mouvement). Il est temps de la mettre physiquement en pratique.
L’exercice que je t’ai proposé ci-dessus est excellent pour l’assimilation.

3. Passer de l’Assimilation au Réflexe

Assimiler, c’est déjà une grande étape.
Mais comment intégrer une technique pour que ton corps sache quand l’utiliser ?

C’est certainement l’étape la moins compliquée : il faut Répéter !

Comme Eric Hörst l’explique dans son best-seller “Training for Climbing”,

« L’escalade est avant tout un sport d’adresse. Ca ne changera jamais ».

La pratique régulière est un facteur déterminant de la progression.
Au fur et à mesure des répétitions, notre cerveau enregistre les instructions dans notre mémoire musculaire, ce qu’on appelle les engrammes.

Ce processus peut être bénéfique ou non : si tu enregistres de mauvaises habitudes, ça se verra dans ta grimpe, et pourrait bloquer ta progression. Apprendre les bonnes techniques, les bons mouvements et les pratiquer régulièrement est la meilleure manière de construire ta mémoire gestuelle et ainsi de grimper de façon fluide sans même y penser.

 

Voilà dans les grandes lignes les principes fondamentaux de la Méthode CompARe, que j’ai mise au point dans le but de nous aider, nous les grimpeurs de 5, de 6 et de petit 7 à progresser dans notre technique de grimpe, et à nous construire un bagage technique solide !

Clique ici pour découvrir un d’exercice d’application directe de cette méthode

Fabien 🙂

ps: Note : ma nouvelle formation [TECHNIQUES DE GRIMPE] ouvre ses portes jusqu’au dimanche, clique ici pour en savoir plus si le sujet t’intéresse.