Sélectionner une page

Plaisir grimpeur en escalade plaisir simple

Le “plaisir compliqué” ???

Quand je pose la question : Pourquoi tu grimpes ?

La grande majorité des grimpeurs à qui j’ai posé la question me répondent : “Pour le plaisir !” OK… Mais quel plaisir ?
Car selon moi en escalade il y a deux formes de plaisir :

Le PLAISIR SIMPLE on le connaît tous

  • c'est le plaisir d'être bien entouré, en famille, entre amis,
  • d'être dans la nature, au soleil,
  • de faire du sport, de se sentir bien dans son corps,
  • c’est aussi la fierté de pratiquer une activité originale !

C’est super, tout ça. Mais ce n’est pas suffisant pour alimenter la passion indéfiniment pour avancer. La passion va s’étioler dès lors que tu arrêtes de te dépasser. Parce que se dépasser procure un autre type de plaisir : LE PLAISIR COMPLIQUE

Le PLAISIR COMPLIQUÉ

Le plaisir “compliqué”, par opposition, est relié :

  • à l'immense satisfaction d'avoir accompli quelque chose “d'impossible”,
  • à la rage de s'être longtemps battu pour un objectif,
  • au bonheur de s'être dépassé, de se prouver qu'on pouvait le faire !

C’est le fruit d’un effort. C’est la SENSATION DE FOU quand tu es au sommet d'une voie ou d'un bloc que tu pensais impossible :
BONHEUR de l’ACCOMPLISSEMENT du DEFI, du DEPASSEMENT DE SOI

Est-ce qu'il est proportionnel à la souffrance, à l'effort ? OUI ! Le plaisir compliqué plus difficile à obtenir mais est tellement plus fort que le plaisir simple… C’est ce qui rend notre sport si passionnel. Alors je te repose la question :

Pourquoi tu grimpes ?

Pour le plaisir simple ? Ou le plaisir compliqué ? 🧐

1. Si tu cherches le plaisir simple,

alors je te déconseille d’investir dans la formation [J’ai Plus Peur].
Le plaisir d’être avec tes amis, de te dépenser ou d'être en extérieur… ne demande pas de se dépasser mentalement.

J’ai personnellement vécu mes 10 premières années de grimpe comme un plaisir simple. Je ne faisais que de la grande-voie très facile. Et ça m’allait très bien comme ça ! … jusqu’à ce que je découvre le plaisir compliqué…

2. Si tu grimpes pour le plaisir compliqué,

Alors justement le mental est ton meilleur allié… et ton pire ennemi. Plaisir compliqué et mental sont indissociables.
Combien de fois a-t-on vu des alpinistes, des triathlètes ou encore des tennismen, au bout de leur vie, radieux, … expliquer simplement : “Je l’ai eu au mental

“L’avoir au mental”… c’est le graal suprême.

Le programme [J’ai plus peur] est basé sur un modèle simple :

  1. Comprendre d'où vient la peur, ses mécanismes, savoir différencier un danger perçu d'un danger réel ;
  2. Suivre des Processus Décisionnels simples, pour écouter les peurs nécessaires et éliminer les peurs superflues ;
  3. Accumuler de l'expérience, via des exercices simples – pour ne plus te créer de scénarios catastrophes dans lesquels tu te vois tomber et te “fracasser” ;
  4. Utiliser différentes Techniques de maintien de l'attention, pour rester focus sur l'immense satisfaction d'oser faire le mouv' (même en tête).

Les retours des 602 grimpeurs et grimpeuses qui ont suivi la formation [J'ai Plus Peur] sont excellents.

Je sais que ce programme va littéralement changer la grimpe de certains…
Ça a été le cas pour Damien :

Témoignage Damien formation [J'ai Plus Peur]

Je sais aussi qu'il est possible qu'il ne te convienne pas.

C’est pour cette raison que je t’offre 30 jours “d’essai”.

Si au bout de 30 jours, tu n’es pas satisfait(e), si tu n’as pas eu le temps de regarder les vidéos, ou si tu ne me supportes plus 😅…

Tu m’envoies un email, et je te rembourse intégralement.
Sans te poser de question.

Clique ici découvrir la page de présentation du programme [ J’ai Plus Peur ]

Fabien,