Sélectionner une page

Dans cette vidéo je te propose un exercice que j'apprécie particulièrement: Grimper sans connaître les cotations.

J'en avais déjà parlé dans cet article en rentrant de Finale Ligure en Italie. Là-bas j'avais été confronté à deux topos qui donnaient des cotations différentes pour les mêmes voies et j'avais été surpris de constater l'impact que cela avait sur ma grimpe !

Arrêter la course à la cotation et se faire plaisir !

Quand je fais du VTT avec mes amis, ce qu'on aime c'est se procurer des sensations fortes en descente. Mais pour autant on ne se chronomètre pas et on ne se force pas à faire des descentes toujours plus raides ! On ne cherche pas la performance à tout prix. On est là pour se faire plaisir, entre amis, dans la nature.

Je pense qu'il est important de se fixer des objectifs pour progresser, mais aussi qu'il ne faut pas oublier le plaisir simple et immédiat.

Il y a plusieurs bonnes raisons pour pratiquer cet exercice:

  1. Les cotations ne sont pas homogènes d'un secteur à un autre, d'une salle à une autre, en fonction de l'ouvreur, du style, de l'époque en falaise,etc.). Il ne faut donc pas les prendre au pied de la lettre.
  2. En escalade il ne faut pas oublier de faire confiance à son instinct. C'est vrai quand on grimpe une voie à vue, et c'est aussi vrai quand on choisit la voie depuis le sol.
  3. Ignorer la cotation c'est garder un mental fort en ne prenant pas le risque d'être influencé. On reste concentré sur son ressenti. “Je me sens bien donc je grimpe bien” Vs “Je me sens bien mais 6c habituellement c'est trop dur pour moi donc je ne vais pas y arriver”.

Un exercice simple qui m'a fait progresser

Essaye cette méthode et dis nous ce que tu en penses:

  • Choisis une voie parce qu'elle te donne envie,
  • puis demander à ton partenaire de regarder le topo (la cotation si tu es en salle) et de te dire si la voie est dans ta “fourchette” de cotations, sans te donner la cotation exacte,
  • Grimpe libéré(e) en te concentrant sur le plaisir immédiat.

ATTENTION: quand je dis de ne pas lire le topo, je parle des cotations uniquement ! Si tu ne connais pas le secteur et la voie tu dois lire les indications indispensables comme la hauteur, le nombre de points, etc.

Fabien

Dis-moi ce que tu en penses dans les commentaires ci-dessous !