Dès lors qu’on commence à grimper sérieusement, on se pose la question d’acheter une corde. Si tu es allé dans un magasin de grimpe récemment, tu as pu constater que ce n’est pas le choix qui manque.

Pour le premier achat, on s’intéresse généralement au prix, à la longueur de la corde et éventuellement au look… Mais on oublie beaucoup d’autres paramètres importants. Ceux-là même qui risquent de te faire regretter ton achat dans quelques mois.

C’est pourquoi je te propose une vidéo et un article sur le sujet. 

Le magasin Approach Outdoor a eu la gentillesse de nous recevoir pour tourner cette vidéo. Merci à eux. 

Des différents types de corde en passant par le diamètre ou encore par le prix, voici l’ensemble des éléments à prendre en considération pour bien choisir ta corde d’escalade. 

 

Critère n°1 : les différents types de corde d’escalade

 

On distingue 3 types de corde pour l’escalade : simple, double, jumelée.

corde d'escalde|simple-double-jumelée

Chaque type de corde à son marquage (de gauche à droite : simple, double, jumelée)

 

Corde à simple

La corde à simple est généralement utilisée pour l’escalade en salle ou en couenne. Les longueurs proposées sont généralement de 60 m, 70 m et 80 m. Je te conseille 70 m qui est assez « passe partout ». J’ai fait l’erreur pour ma première corde de prendre une 60 m et j’ai dû renoncer quelques fois à faire des voies à cause de 2-3 m manquants !

Exemple de corde à simple : Petzl Mambo 10.1mm

 

Corde à double

La corde à double va rapidement devenir obligatoire si tu veux faire de la grande voie. En effet, même si tu peux utiliser une corde à simple dans ce cas de figure, la corde à double te permettra de tirer des rappels plus longs (de 50 à 60 m contre 30 à 40 m avec une corde à simple). De plus, elle te permettra de grimper en flèche (un grimpeur de tête en milieu de corde et un second sur chaque brin).

Avec ce type de corde, tu peux aussi diminuer le tirage en alternant le mousquetonnage des brins dans les dégaines. C’est particulièrement utile en terrain d’aventure, car les coinceurs et autres pitons seront moins sollicités en cas de chute.

Exemple de corde à double : Béal Cobra 8.6mm 

 

Corde jumelée

La corde jumelée est très particulière, car elle est plutôt dédiée à des courses d’envergures où le poids est un critère très important. Nous ne rentrerons donc pas dans les détails. Les cordes jumelées ressemblent à des cordes à double, mais les brins sont beaucoup plus fins (donc plus légers et fragiles), obligeant à mousquetonner systématiquement les 2 brins.

Exemple de corde jumelée : Edelrid Apus 7.8mm

 

Critère n°2 : les différentes technologies de corde

 

Âme + gaine

Traditionnellement, les cordes d’escalade sont constituées d’une âme tressée, entourée d’une gaine (qui est la partie visible colorée).

Le ratio âme vs gaine est un élément important dans le choix de la corde. En effet, plus de gaine rend la corde plus durable dans le temps et donc idéale si tu veux faire beaucoup de moulinette. À l’inverse, plus d’âme permettra d’obtenir une corde plus dynamique, donc plutôt pour de l’escalade en tête, grande voie etc.

L’inconvénient de cette technologie est qu’en cas de rupture (sur une arête tranchante par exemple), la gaine peut « glisser » sur l’âme et entraîner la chute du grimpeur.

De plus, ce type de corde est sujet à l’effet « chaussette ». La gaine se détend et devient plus longue que l’âme. La corde est alors « molle ». On peut parfois réparer ce problème en coupant en bout de corde l’excédent de gaine puis en la ressoudant à l’âme.

 

Unicore

Pour palier le problème mentionné précédemment, les constructeurs proposent depuis quelques années des technologies qui solidarisent l’âme et la gaine sur toute la longueur de la corde et vont même jusqu’à faire disparaître ce duo.

Ces cordes sont donc beaucoup plus résistantes, car même si une coupure survient en surface, le dommage a moins de risque de se propager et d’entraîner la chute du grimpeur.

 

Critère n°3 : les différents diamètres des cordes d’escalade

corde-diametre

Exprimé en millimètres, le diamètre de la corde est l’une des caractéristiques les plus visibles sur le packaging. Les cordes à simple ont généralement des diamètres supérieurs aux cordes à double, elles même plus épaisses que les cordes jumelées.

Une corde de gros diamètre (> 9 mm) sera préférable pour les débutants qui cherchent une corde résistante qui va offrir un bon freinage dans le système d’assurage. Ces cordes sont généralement assez lourdes et plutôt situées dans les prix les plus accessibles.

Une corde plus fine (< 9 mm) offrira plus de souplesse et de confort à l’assurage mais demandera d’être plus vigilant, car elle durera moins dans le temps. Les débutants devront être très prudents avec les cordes fines, plutôt réservées aux grimpeurs de niveau intermédiaire, car elles sont peu freinées par les systèmes d’assurage et la corde « file » très vite.

Enfin, vérifie lors du choix de ta corde, que celle-ci est compatible avec ton assureur, car chaque système est donné pour une plage de diamètres.

 

Critère n°4 : le poids de la corde d’escalade

Les constructeurs te donnent toujours l’information de poids par mètre de corde. Il suffit de multiplier par la longueur et tu sauras s’il faut la faire porter par ton coéquipier 😉.

Blague à part, tu seras surpris de constater que dans certains cas, une corde de 80 m est plus légère qu’une de 60 m.

 

Critère n°5 : la force de choc et le nombre de chutes

corde-force-de-chocLa force de choc précise l’impact maximum que le grimpeur pourrait être amené à subir en cas de chute. Plus ce chiffre est bas, plus le choc sera amorti par la corde. Ce chiffre est utile pour comparer différents modèles. Dans les faits, ce sont des mesures de laboratoire très différentes de la réalité. Pour aller plus loin dans la compréhension de cette notion, nous te conseillons de visiter Wikigrimpe.

Le nombre de chutes correspond au nombre de chutes de facteurs 2 que la corde peut supporter. Au-delà, il faut reformer la corde. Chaque grimpeur doit noter ses chutes de facteur 2 pour savoir quand changer sa corde.

Note : si la corde peut être utilisée à la fois en simple, en double et jumelée, le constructeur donne les valeurs dans chaque cas (cf. image ci-contre)

 

Critère n°6 : les traitements complémentaires

En plus des informations précédentes, tu verras sur les fiches constructeurs, que certains traitements complémentaires ont été apportés à la corde pour la rendre plus résistante à l’eau, à l’abrasion, à la poussière etc.

Là encore, il faut te référer à ton programme de grimpe pour savoir quoi choisir. Si tu comptes faire de la cascade de glace ou du mixte, un traitement pour l’eau peut être utile. Si tu ne comptes faire que de la salle, tu n’en as pas besoin.

 

Critère n°7 : le prix

Dernier critère de sélection : le prix. Généralement, les premiers prix se situent aux environs de 100 €, mais une corde peut dépasser les 300 €. Ne fais pas l’erreur de choisir une corde parce qu’elle n’est pas chère. C’est un élément essentiel de ta sécurité en escalade et tu vas probablement la garder longtemps. C’est donc un véritable investissement.

 

Et les cordes d’occasion : bonne ou mauvaise idée ?

On trouve parfois des cordes d’occasion. Je te déconseille fortement de céder à la tentation. Il est impossible de connaître le passé d’une corde. Combien de chutes facteur 2 à t’elle subi ? Quid de son entretien ?

 

Finalement, la corde d’escalade parfaite existe-t-elle ?

 

beal-opera-85mm-100m

La Béal Opera s’utilise à la fois à simple, à double et jumelée.

Pourquoi, avec toutes ces avancées technologiques, ne peut-on pas imaginer une corde à tout faire ? Une sorte de corde idéale. Personnellement, je lorgne depuis quelque temps sur une corde qui m’a l’air parfaite pour ma pratique. Plutôt en grande-voie et un peu de couenne, sur des spots avec parfois beaucoup de marche d’approche. Il s’agit de la Béal Opera 8.5 mm en 100 m.

Elle ne pèse que 48 g/m soit moins de 5 kg pour 100 m de corde que je peux utiliser en couenne ou en grande voie. Mon ancienne Mammut de 10 mm pèse presque 70 g/m, soit le même poids en 70 m que la Béal Opera mais avec 30 m de moins !

Elle bénéficie en plus de la technologie unicore qui est un point essentiel pour moi et chaque brin a un motif différent donc je réduis les risques de faire une bêtise en tirant les rappels.

 

En résumé

 

Si tu es arrivé jusque-là : Bravo !

Tu as maintenant toutes les clés pour bien choisir ta corde d’escalade autrement qu’en fonction du prix, de la longueur et du look 😉

Pour finir, voici les questions à te poser avant d’acheter ta corde :

  • quel est ton programme de grimpe ? Cela te permettra de définir le type de corde et la technologie à choisir ;
  • comment penses-tu que ton style d’escalade va évoluer à moyen terme ? Cela te permettra d’inclure ces paramètres dans ta prise de décision et ne pas regretter ton achat dans 2 mois ;
  • as-tu besoin de traitements particuliers (eau, poussière, etc.) ;
  • et bien sûr, quel est ton budget ?

 

Est-ce que cela t’a aidé ? As-tu des questions ? Ou des remarques ? 

Partage avec nous dans les commentaires ci-dessous.

Lilian