Je te propose aujourd’hui, une vidéo un peu particulière dans laquelle je partage avec toi mon coup de gueule du matin.

Je t’explique comment choisir tes chaussons d’escalade et les erreurs à éviter absolument et à la fin, je partage un secret qui va changer radicalement ta vie et celle de ton entourage 😉.

Tu peux, au choix :

  • regarder cette vidéo ;
  • lire l’article.

Prêt à savoir comment bien choisir tes chaussons ? C’est parti.

 


Si tu souhaites télécharger tout de suite l’eBook « Comment bien choisir tes chaussons en 5 étapes », dis moi à quelle adresse tu veux le recevoir :


 

L’erreur la plus courante quand on choisit ses chaussons : demander l’avis des autres !

 

L’erreur que font 90 % des grimpeurs quand il s’agit d’acheter une paire de chaussons d’escalade, c’est de demander aux autres leur avis.

Je vois tout le temps dans les forums ou dans les commentaires du blog, des gens qui disent :

« J’ai vu telle paire de chaussons de telle marque, qu’est-ce que vous en pensez ? Est-ce que ce sont de bons chaussons ? »

Alors ça vraiment, ça m’énerve. Il faut arrêter de croire qu’il y a des bons chaussons et des mauvais chaussons. Avant de demander aux autres ce qu’ils pensent des derniers chaussons derniers cris vus sur le grimpeur hyper fort qui donne envie de grimper pareil, regarde tes pieds ! Et demande-leur d’où ils viennent et ce qu’ils aiment.

Tous les fabricants ont plein de modèles parce que les pieds sont tous différents. Il faut trouver les chaussons qui s’adaptent à tes pieds. Au sein d’une même marque, il y a des modèles qui plaisent et d’autres qui ne plaisent pas. C’est personnel, il faut arrêter de demander aux autres leur avis, parce que ça ne veut rien dire.

Je t’explique en détails comment faire pour bien choisir tes chaussons.

 

Comment choisir tes nouveaux chaussons d’escalade : la méthode simple

 

Il faut arrêter de croire qu’il y a des chaussons bons et des chaussons mauvais : Non ! C’est presque comme l’art en fait, il n’y a pas une bonne et une mauvaise peinture. Alors oui il y a des extrêmes certes, mais d’une manière générale c’est chacun ses goûts. Voilà.
Eh bien les pieds c’est pareil, il faut demander à ses pieds ce qu’ils aiment, c’est simple. Avant de demander aux autres ce qu’ils pensent des derniers chaussons derniers cris que vous avez vus sur le grimpeur hyper fort qui vous donne envie de grimper pareil, regardez vos pieds ! Et demandez-leur d’où ils viennent ! C’est con, mais c’est comme ça.

 

La méthode simple en 5 points pour bien choisir ses chaussons d’escalade

 

Voici les 5 points qu’il faut valider avant même de penser à acheter des chaussons de grimpe :

1- chaussons asymétriques ou chaussons droits ?

2- chaussons plats ou avec une cambrure ?

3- quelle fermeture ?

4- quelle taille, quelle pointure

5- quelle matière ?

 

1- Chaussons asymétriques ou chaussons droits : demande à tes pieds d’où ils viennent 

Grecs, Romains, Égyptiens ? Tout démarre de là. Si tu sais d’où viennent tes pieds, tu sais alors si tu vas prendre des chaussons droits ou asymétriques. Les chaussons que je montre dans la vidéo sont asymétriques par exemple.

 2- Chaussons plats ou avec une cambrure 

Ça dépend du style d’escalade. En dalle, en verticale ou en dévers

Ceux de la vidéo ont une cambrure.

3- La fermeture des chaussons

Là encore, ça va dépendre de ta pratique. Tu peux avoir des scratchs, des lacets, des ballerines… Si tu fais du bloc et que tu enlèves tes chaussons régulièrement, tu prendras des chaussons avec une fermeture différente que si tu pars plus en falaise, en mode grande voie.

4- La pointure des chaussons : stop à l’erreur qui tue les pieds

C’est le sujet qui me rend vraiment fou. Il y a un truc dans le monde de l’escalade et je ne sais pas pourquoi : il faut avoir des chaussons trop petits. 

Si jamais tu prends des chaussons trop grands, que va t’il se passer franchement ? Tu vas partir en enfer ? tu vas avoir 7 ans de malheur et tes chaussons vont se désintégrer ? 

Pourquoi faudrait-il choisir des chaussons de taille trop petite ? C’est fou ça quand même !

Je chausse du 45/46 en ville et mes chaussons de falaise (des Testarossa de LaSportiva) sont en 45. Je suis hyper bien dedans, hyper précis et je n’ai pas le pied qui tourne à l’intérieur. 

Avoir des chaussons trop petits, ça fait mal et ça ne donne pas envie de grimper. Ma partenaire de grimpe avait les larmes aux yeux avec ses chaussons trop petits, mais comme elle était fière, elle ne me disait rien. Je le voyais pourtant qu’elle avait mal quand elle grimpait. C’était horrible, elle ne prenait aucun plaisir. Et le jour où elle a changé de chaussons, elle a changé de sport, véritablement ! Ça a été la révélation. Elle a pris des chaussons à sa taille et d’un coup, tout était parfait.

Bien entendu, il faut que le chausson comprime le pied pour ramener toute la force sur l’avant et le réunir dans un seul point. Ça donne un meilleur point de contact, une meilleure adhérence, etc. Il faut que ce soit homogène et non pas que ça  fasse mal.

S’il y a un point de douleur, c’est que c’est trop petit ou que la forme n’est pas la bonne pour ton pied.

9 grimpeurs sur 10 continuent à croire qu’avoir des petits chaussons, ça fait mieux grimper. C’est tout l’inverse, si tu as mal, tu vas moins bien grimper. C’est tout.

Ne prends pas des chaussons trop petits, prends des chaussons dans lesquels tu es bien.

5- La matière des chaussons

Là encore, question de goût et de préférence : cuir ou synthétique. 

 

Si tu souhaites recevoir ton e-book « Comment bien choisir ses chaussons en 5 étapes », enregistre ton adresse e-mail. Il est gratuit. C’est pour toi, n’hésite pas !

Alors je vous connais, il y en a qui vont dire « Oui, mais après vous allez nous spammer et tout… ». Promis, ce ne sera pas le cas. Si tu t’inscris à la newsletter du blog, tu vas recevoir un e-mail par semaine avec des articles, des vidéos, des conseils pour progresser en escalade.

Si vraiment tu trouves ça horrible de recevoir un e-mail par semaine à propos de l’escalade, je vais te donner un truc de sioux mais tu ne le dis à personne ok ? Tu cliques ici, tu t’inscris, tu reçois le PDF et juste après, tu cliques sur le petit lien tout en bas « se désinscrire ». 

Voilà, sans rancune… Tu te désinscris, tu n’entendras plus parler de nous, mais au moins tu auras le PDF. Tu pourras le faire circuler à tes amis et tu pourras ne plus avoir mal aux pieds et bien grimper !

Et ça, franchement, ça me ferait plaisir !

 

Je rajoute quand même une 6e étape. Ça paraît logique, mais c’est mieux de le rappeler. C’est celle d’essayer les chaussons et pas qu’en marchant dans le magasin, si tu vois ce que je veux dire ;).

Voilà, tu connais les étapes pour bien acheter tes chaussons d’escalade et maintenant la surprise. Voici LE secret promis au début de cet article…

 

Le secret pour éviter les pieds qui puent dans les chaussons d’escalade 😉

 

Voilà, on y est. Le sujet des odeurs dans les chaussons, ça vaut le coup d’en parler non ? Alors pour éviter les mauvaises odeurs des chaussons d’escalade, je te partage mon secret. Ce secret va vraiment changer ton quotidien et celui de tes proches. Il s’agit du PAPS.

Le PAPS, c’est quoi ? C’est un truc qui est vieux comme le monde. C’est de la poudre, un peu comme du talc. Tu mets ça dans tes chaussons à la fin de ta séance et fini les odeurs ! Elle est pas belle la vie ?

Le PAPS a été interdit pendant des années, du coup les gens l’ont un peu oublié. Mais aujourd’hui, ce n’est plus interdit du tout. Tu peux le commander auprès de ton pharmacien. Ça vaut 5 ou 6 € et tu en as pour au moins 4 ans. Tu mets ça à la fin de chaque séance dans tes chaussons. Fini les odeurs nauséabondes… Le bonheur 🙂.

Le PAPS, c’est ce qui va sauver ton couple et empêcher qu’une odeur de mort entre dans ta voiture si tu laisses tes chaussons au soleil pendant une semaine. C’est l’élément indispensable dans ton sac d’escalade.

 

Voilà, je te laisse. J’espère que tu as aimé la vidéo et l’article qui l’accompagne.

Je te dis à bientôt & bonne grimpe.

Fabien 🙂