Sélectionner une page

Voici un article invité écrit à 4 mains par nos amis Mélanie & Ivan du blog “Gratteron et Chaussons”. Grimpeurs passionnés, voyageurs, herbaliste et photographe, cueilleurs de plantes médicinales et du temps qui passe… fervents adeptes de la “slow-grimpitude”. Leur site et leur web-mag ravient tous ceux qui aiment parler de grimpe, mais aussi de nature, de bien-être et de bien-vivre ! 🙂

gratteron-chaussons-pourquoi-grimpons-nous -Ivan-olivier-photographiesgratteron-chaussons-pourquoi-grimpons-nous -Ivan-olivier-photographies


Ami non-grimpeur, t’es tu déjà posé la question en nous voyant sur la paroi?
Ami grimpeur, t’es tu déjà demandé pourquoi tu avais cette envie irrépressible d’enfiler tes chaussons et d’aller côtoyer le rocher?

Autant de réponses que de grimpeurs… Question tellement simple et si complexe à la fois… Un mélange subtil de plaisir, d’émotions, de beauté du geste, de performance…  Alors, pourquoi grimpons-nous? Voici quelques pistes, t’y reconnais-tu?

Grimper pour… le plaisir

La plupart des grimpeurs te le diront: «Je grimpe pour le plaisir». Le plaisir d’être dans la nature, en extérieur au contact de la roche et du soleil effleurant la peau. Le plaisir de se sentir «libre», de pouvoir regarder les paysages environnants d’un autre point de vue, de prendre de la hauteur, un peu comme un randonneur atteignant le sommet tant convoité. Le plaisir de s’amuser dans les dévers ou les fissures. Retrouver une joie enfantine sans doute instinctive de grimper et d’aller attraper non pas le paquet de bonbons en haut du placard mais le fameux relai en haut de la voie. Si tu grimpes principalement pour toi et non pour le regard des autres, alors tu peux aussi compter le plaisir de ne pas être forcément dans la compétition. Juste le sentiment de faire corps avec la falaise et d’essayer de l’appréhender au mieux.

La notion de plaisir est large mais elle  peut vite devenir comme une drogue et créer une sorte de dépendance. Le joggueur est accro à ses baskets, le grimpeur accro à ses chaussons. Une libération bénéfique d’endorphines?!

Grimper pour… le partage

gratteron-chaussons-pourquoi-grimpons-nous -Ivan-olivier-photographies

Crédit : Ivan Olivier Photographies

« Partages, entraide, encouragements, conseils… les échanges entre grimpeurs sont souvent sincères au pied des voies ! »

L’escalade est souvent considérée comme un sport individuel. Ce n’est pas tout à fait exact… A moins de grimper en solo, il y a de fortes chances pour qu’il y’ait déjà au moins 2 personnes: le grimpeur et son assureur/pareur. Cela développe alors la confiance en l’autre…

Et puis, il y a ces rencontres faites au pied des voies, ce réseau implicite… Cette émulation positive, où les grimpeurs s’encouragent mutuellement, se donnent des conseils, s’entraident… Cette ambiance qui te donne envie de faire au mieux physiquement et mentalement. Contrairement à beaucoup de sports, ici les gens t’encouragent au lieu de te rabaisser ou de te crier dessus. Et çà…. çà donne des ailes !

En falaise, tu reconnais aussi la notion de partage grâce aux équipeurs bénévoles qui équipent les voies de tous niveaux et avec leurs moyens… Sans eux, tu grimperais sans doute en trad’ ou tu ne te serais pas mis à l’escalade outdoor… (et il y’a là un vaste débat!)

Grimper pour… l’esthétisme

Grimper pour la beauté des gestes et des enchaînements… Essayer d’avoir une escalade fluide avec des mouvements gracieux et économiques. C’est à ces notions que se reconnaît aussi le grimpeur qui maîtrise sa voie, son corps et son mental. Il semble alors danser ou voler contre la paroi. Chaque geste se fait léger, précis, afin de défier la gravité et le temps…

Grimper pour… se dépasser

L’escalade permet à beaucoup de sortir de sa zone de confort. Cette petite bulle de protection qui, dans la vie de tous les jours, peut empêcher d’avancer, d’accéder à ses rêves. L’escalade apporte des montées d’adrénaline et permet de repousser ses propres limites, elle apporte confiance en soi car c’est une réussite avant tout personnelle.

Les défis sont multiples: vaincre son vertige, sa peur du vide ou des dévers, réussir une voie dans laquelle on bloque, grimper en tête, grimper dans une cotation au-dessus de son niveau, voyager pour découvrir d’autres falaises… L’escalade demande de l’effort, de l’engagement mais elle sait aussi rester humble. Le défi n’est pas relevé? Qu’importe! Sachons écouter notre cœur et nos sensations!

gratteron-chaussons-pourquoi-grimpons-nous -Ivan-olivier-photographies

Crédit : Ivan Olivier Photographies

Grimper pour… se vider la tête

Quand tu grimpes, ta concentration est maximale et tu ne penses qu’à çà… et non plus à tous tes petits soucis quotidiens ou à ta journée de travail épuisante. L’escalade évacue le stress, te rend zen, permet de relativiser et de voir les choses d’un autre point de vue.

Tu te sens ancré dans le moment présent: plus de passé et plus de futur. Tu vis intensément cet instant «t». Finalement, l’escalade est aussi une sorte de méditation ! 🙂

Grimper pour… la performance

Tu peux aussi apprécier la compétition amicale avec toi-même ou les autres grimpeurs. Simplement pour te dépasser ou parce que ton but c’est d’atteindre le 9c+ et de t’appeler Chris ou Adam… Tu te donnes alors des axes de progression, des préparations techniques, physiques et mentales pour performer et faire toujours «plus».

Grimper pour l’égo

Soyons honnêtes… Nous avons tous au fond de nous, cette petite voix qui nous dit qu’on pratique le plus beau sport. L’escalade possède un coté flatteur auprès des copains. Même si aujourd’hui, cette dernière est relativement safe, elle impressionne toujours, comme tout sport un tant soit peu engagé.

Arrivé au relai, quelle satisfaction de pouvoir décompresser et de se dire «J’ai réussi!». L’escalade nous apporte une fierté à la fois personnelle et sociale

gratteron-chaussons-pourquoi-grimpons-nous -Ivan-olivier-photographies

« La grimpe comme une drogue ? Dépendance ou art de vivre ? »

Grimper pour… la forme

L’escalade est une activité sportive complète: tu joues avec ton corps, tu développes ta musculature, ton équilibre (aussi bien corporel que mental). Tu écoutes tes sensations pour mieux appréhender le rocher et trouver la meilleure position. Tu travailles aussi ton souffle lors de longues marches d’approche ou dans une voie un peu dure. Elle t’apporte une bonne fatigue mais tu peux aussi te prendre à en rêver la nuit !

Grimper pour… la praticité

Il est midi, tu sors du boulot, tu habites dans une grande ville: tout comme la salle de sport, la salle d’escalade est simple d’accès. Tu peux  la combiner avec tes contraintes personnelles et professionnelles, tout en te donnant bonne conscience de pratiquer une activité sportive !

Grimper pour… le look

Tu n’es peut être pas féru de mode mais reconnaissons-le: les grimpeurs ont toujours eu des tenues plus ou moins colorées! Que ce soit dans les années 80, entre collants fluos et bandanas dans les cheveux ou aujourd’hui avec débardeurs et pantalons aux couleurs éclatantes, en règle générale, on ne les loupe pas sur la paroi ! 😉

gratteron-chaussons-pourquoi-grimpons-nous -Ivan-olivier-photographies

Grimper… comme mode de vie

L’escalade est un mode d’expression, presqu’un art. On aime les odeurs de thym, le contact avec le rocher, la beauté de notre environnement, les gazouillis des oiseaux, le goût des mûres sur le chemin.

Un peu méditation, un peu yoga, un peu poète, un peu magique, le chemin de la grimpe est aussi surtout un art de vivre…

Rédigé par Mélanie Dupuis et Ivan Olivier – www.gratteronetchaussons.fr
Escalade, Médicinales, Nature, Lifestyle, Rencontres, Outdoor, Bien-être… Découvre G&C, le mag' – Hors-Série N°1